COMMENT GÉRER SA TRÉSORERIE EN TANT QUE FREELANCE ?

Vous êtes-vous déjà demandé comment vous deviez gérer vos finances en tant que freelance ? Vous savez, être travailleur indépendant a de nombreux avantages, mais exige aussi d’être équilibré dans ses finances. Trop de freelancers oublient souvent qu’un contrat peut s’interrompre, qu’ils peuvent tomber malades ou que leur matériel de travail peut se détériorer. Pour ne pas tomber dans le piège, vous devez prévoir, économiser, et investir :  c’est important !
Cela dit, quelles sont les étapes à suivre pour bien gérer vos ressources financières ? Nous vous l’expliquons en détail, en vous proposant également quelques astuces qui vous aideront au quotidien.

Première étape : faire son bilan financier

 

Effectuer votre bilan financier revient simplement à :

  • Faire le point de vos dettes. À qui devez-vous de l’argent, quel montant et quels sont les délais de remboursement ?
  • Faire le point de vos entrées régulières.
    Il s’agit ici de la rémunération de vos prestations et de vos dons. Combien gagnez-vous en moyenne chaque mois, et s’il y a des dons qui s’y ajoutent, quel est leur montant ?
  • Faire le point de vos charges et/ou dépenses récurrentes.
    En comptabilité, on parle de charges incompressibles. Ce sont ces dépenses que vous devez effectuer obligatoirement, même si vous n’avez aucune rentrée d’argent. Au nombre d’elles se trouvent essentiellement :
    – le loyer,
    – le courant,
    – la connexion internet,
    – la nourriture et les soins du corps,
    – les frais de carburation ou de déplacement,
    – l’eau,
    – le gaz de cuisine ou son substitut.
    Ajoutez à cette liste vos médicaments si vous prenez un traitement en continu ou de façon périodique.

Seconde étape : évaluer l’état de vos finances

 

Faites la différence cumulée entre vos recettes mensuelles et vos dépenses récurrentes mensuelles.
E = Somme de mes recettes (dons + rémunérations) – Charges incompressibles
Si la valeur E que vous trouvez est supérieure à zéro et comprise entre 30 % et 60 % de vos recettes, cela signifie que vous ne vivez pas au-dessus de vos moyens.
Cette somme d’argent peut constituer une épargne ou servir à d’autres besoins, comme les soins de santé en cas de maladie.
Si la valeur E que vous trouvez est inférieure au 30 % de vos recettes ou proche de zéro, cela signifie vous avez un problème de trésorerie. Vous devez régulariser votre situation en diminuant vos dépenses, et en cherchant à gagner plus d’argent.
N’oubliez pas les dettes ! Ces dernières peuvent être payées en bloc ou en tranches si votre reliquat E est important. Sinon, négociez avec vos créanciers de sorte à conserver le minimum pour vivre, et remboursez progressivement leur dû.
Vous n’avez pas de dettes ? Faites tout pour ne point en contracter ☺

Troisième étape : anticiper les imprévus

Les imprévus qui peuvent vous mettre en difficulté financière sont généralement :
– un accident de la vie, c’est-à-dire une maladie ou tout autre problème de santé invalidant à court ou  moyen   terme,

– une rupture subite de contrat vous mettant au chômage,

– une panne sévère de votre matériel, en particulier de votre ordinateur, appareil photo ou caméra entre autres.

Pour les prévenir, vous devez dans l’ordre :

Souscrire à une assurance ou une couverture santé

Au Bénin, il est possible d’avoir une prise en charge de ses frais de santé de 20 % à 80 % à partir de 400 francs CFA le mois — Mutuelle Santé Cotonou.
SOHU Assurance qui est promue par le courtier APS-BENIN propose quant à elle une prise en charge à 60 % des frais médicaux dès une souscription de 60 000 francs CFA l’an.
Si vous résidez ailleurs qu’au Bénin, renseignez-vous sur le sujet. Les prestations d’assurance santé ne sont pas toutes onéreuses, et en admettant de faire le nécessaire, vous pourrez prendre soin de vous efficacement.

Prévenir la rupture de contrat

La rupture de contrat est parfois inévitable, soit parce que vous le décidez, soit parce que le client ou votre environnement le décide. Avec la crise de la #COVID-19, beaucoup de freelancers ont vu leur revenu baisser, ou ont dû réviser leurs priorités.
Vous ne pouvez pas forcément prévoir de telles situations, mais il est possible de s’y préparer. Pensez à mettre 10 % à 30 % de votre revenu de côté comme épargne, dans une tirelire ou à la banque. Cela vous permettra de tenir le coup le temps de trouver de nouvelles opportunités.

Prévenir les pannes grâce à l’amortissement

Votre matériel peut se dégrader, se détériorer ou même être volé. Pour faire face à ce genre d’imprévus, mettez une petite somme en réserve chaque année pour le changer. Vous aurez ainsi le nécessaire pour le réparer ou en racheter au moment opportun. C’est cette méthode qui est appelée amortissement.

Note : La durée d’amortissement varie en fonction de l’équipement. Les ordinateurs s’amortissent en général sur 2 à 5 ans, les appareils photo ou caméras en moyenne sur 3 ans. La formule ci-après vous explique comment calculer la valeur à épargner pour l’amortissement.

A = [Coût d’achat du matériel/12]/Nombre d’années d’amortissement

Quatrième étape : Économiser et réduire ses dépenses

Apprenez à vous fixer des priorités, surtout en matière d’argent.

Ne dépensez que si cela vous est parfaitement utile. Évidemment, vous devez vous faire plaisir de temps à autre, mais sans abuser. Évitez les achats compulsifs de gadgets électroniques, et suivez de près votre consommation d’eau, d’électricité et de forfaits internet. Fermez les robinets, éteignez les lampes et vos appareils quand vous êtes absent ou au repos. Vous remarquerez une baisse considérable de votre consommation.

Dans la mesure du possible, optez pour un logement modeste. Confortable, mais pas trop coûteux, afin que cette dépense puisse tenir dans votre budget.

Enfin, achetez vos vivres en gros chaque début ou fin de mois, sinon par trimestre. Ceci vous mettra à l’abri des fluctuations des prix sur le marché et en plus, vous dépenserez moins qu’en achetant régulièrement au détail.

Cinquième étape : investir pour augmenter ses revenus

Développer un petit commerce local en plus de vos prestations de freelance peut vous aider à améliorer votre situation financière. Cependant, si cela ne vous intéresse pas, il existe plusieurs autres solutions. Quelques exemples :
– investir en bourse [trading],
– faire de l’affiliation,
– devenir influenceur sur les réseaux sociaux,
avoir un blog ou une chaîne YouTube pour partager votre expérience [ceci peut rapporter si vous êtes très suivi],
– acheter des parts d’action dans une grande entreprise.

Dans la sous-région ouest-africaine, les actions d’entreprise se vendent en lot, l’unité du lot ayant une valeur de 5 000 à 25 000 francs CFA. Vous pouvez vous rapprocher de votre banque ou d’une société de gestion d’actifs pour plus d’informations. Cette option est intéressante, car elle vous octroie des dividendes réguliers et n’exige pas d’efforts, à part la mobilisation des fonds pour l’achat des actions.

Voilà, nous avons partagé avec vous nos conseils pratiques pour vivre mieux et connaître la stabilité financière. Si vous souhaitez utiliser un outil pour mieux effectuer les calculs énoncés, cliquez ici pour accéder à notre ressource.
Faites-nous connaître en commentaire votre expérience de freelance sur la gestion des finances, nous vous répondrons rapidement.
Prenez soin de vous !

Sewema Publier le 8 juillet 2020
5 Commentaires Commenter
  1. Très cool cet article et ça me colle parfaitement, j’ai su dès lecture que je vis au dessus de mes moyens et franchement la majorité de mes revenus ont chuté à cause de la pandémie , j’en souffre et prend acte non plus même à cause de ce lien , merci HERMINE.

    1. Hello,
      Nous sommes heureux d’avoir pu vous aider. Téléchargez la ressource mentionnée dans l’article, elle vous aidera à mieux planifier pour la suite. Merci pour la lecture et bon courage !

Laissez un commentaire à Marie caroline Kottin

Continuez à lire

Encore plus d'articles de Blog

Sewema Blog

Tu te demandes que faire après ton baccalauréat ? Voici quelques métiers et formations qui vont sans doute t'intéres . . .

Sewema Blog

Cette semaine, nous allons à la découverte d'un métier du digital qui consiste à jouer avec les mots : celui du réd . . .

Sewema Blog

On parle beaucoup du Community Management, mais savez-vous véritablement en quoi consiste ce métier qui intéresse tan . . .

Sewema Blog

points pour cerner tous les contours d'une des professions les plus en vus en 2020 : le c

Sewema Blog

En ce début de vacances, nous entamons une série focus sur les métiers du web les plus recherchés en 2020. Suivez-no . . .

Sewema Blog

Retrouvez dans ce petit guide des conseils pratiques et des astuces pour gérer convenablement vos ressources financièr . . .

Sewema Blog

Cette semaine, on découvre ensemble l'un des plus grands secrets de réussite en développement personnel et en affaire . . .

Sewema Blog

Maman télétravailleuse, cet article est spécialement concocté pour vous ! Si vous avez des difficultés à gérer vo . . .

Sewema Blog

Vous désirez être un as du télétravail ? Bonne nouvelle : au travers des 7 secrets et des témoignages recueillis ic . . .

Sewema Blog

Relevez les défis du télétravail en vous servant d'outils logiciels et d'applications ! Qu'il s'agisse de travail col . . .