«Une idée folle.» C’est à cette expression que Phil Knight définit le début de son expérience d’entrepreneur qui le conduira à bâtir la très célèbre marque à la virgule : NIKE.

Qui n’a jamais porté de Nike ? Tout le monde a vécu l’expérience de cette marque dont l’histoire tire sa source d’un défi, le défi de créer une histoire différente et unique.

Tout au long de son autobiographie, intitulée L’art de la victoire (Shoe Dog en anglais), Phil Knight attribue l’existence de Nike à une «idée folle». Elle lui serait venue à l’université de Stanford lors d’une présentation sur l’entrepreneuriat. Il avait 24 ans. «Passionné par le monde des affaires, je savais que les appareils photo japonais avaient révolutionné ce marché, dominé jusque-là par les Allemands. J’avais soutenu dans un devoir de recherche que les chaussures de course japonaises pourraient en faire de même», raconte-t-il.

Ayant un passé de coureur, le jeune Phil était convaincu que son «idée folle» possédait un énorme potentiel et pouvait créer du changement. Il raconte que sa motivation était tellement grande qu’il emprunta de l’argent à son père pour s’envoler pour le Japon, à la quête de la chaussure qui changera le sport à jamais. Pour lui l’objectif était de trouver le partenaire idéal…

Il serait difficile voire impossible de lancer une idée folle direz-vous certainement! Inutile de paniquer. Si comme Phil Knight vous avez aussi une incroyable idée d’entreprise qui vous hante, n’hésitez pas à vous lancer! Même si certains la trouvent folle, n’abandonnez surtout pas. Trouvez en vous la force de persévérer et restez focus sur votre idée. N’oubliez pas que si Phil Knight et beaucoup de célèbres entrepreneurs ont pu y arriver, vous pouvez également y parvenir et impacter le monde. Et si vous croyez que vous n’avez pas les compétences requises pour réussir à construire votre idée, vous pouvez apprendre comme l’ont fait un bon nombre de vos prédécesseurs. Alors, ne perdez plus de temps! Commencez maintenant Apprenez à conduire une idée de A à Z. Commencez avec le succès par ici.

Le Japon : une histoire d’amour avec Nike

Nike a une histoire d’amour particulière avec le Japon. Sans ce pays, et sans le groupe Onitsuka, la célèbre marque (Nike) qui s’appelait autrefois Blue Ribbon n’existerait certainement pas. Lorsque Phil débarque en 1962 malgré sa peur de novice dans les affaires, il parvint à convaincre les patrons d’ ONITSUKA de lui fournir des chaussures à distribuer aux USA. Pendant dix ans, son partenaire le fournit en chaussures et permet à l’entrepreneur américain de bâtir les fondations de son empire.

Cette collaboration ne s’est pas passé sans des heurts comme le décrit si bien le célèbre entrepreneur dans son bouquin : les livraisons de chaussures en provenance du japon arrivaient en retard, les modèles ne sont parfois pas ceux qui étaient demandés à la base etc…Phil fallut donc se rendre à plusieurs reprises au Japon pour régler les problèmes d’infidélité de son partenaire. En plus de ces irrégularités, il devait faire face à des concurrents avec lesquels il était obligé de partager son marché. Après avoir traversé plusieurs embûches, il pu décrocher finalement une licence de vente exclusive comprenant tout le territoire américain. Cependant, il devait encore partager la poire en deux et se contenter des treize Etats de l’Ouest. Mais c’était le début de grandes choses, car le marché tendait une perche à l’entrepreneur qu’il n’hésita pas à saisir.

Par ailleurs, avec le Japon il trouve également la possibilité d’avoir du financement, car les banques américaines étaient réticentes à lui fournir un appui financier. En cette période, Nike ne se portait pas bien mais sa taille et son expansion devenaient de plus en plus importantes. C’est Nissho qui donnera finalement le coup de pouce financier qu’il faut pour accélérer la croissance et espérer la survie de la marque.

Vous n’êtes pas sans savoir que trouver du financement pour accélérer la croissance de votre entreprise est primordiale. A un certain niveau, vous en aurez certainement besoin. Et pour un jeune entrepreneur, il est parfois difficile de savoir par où commencer ou à quelle porte frapper. Si vous êtes dans cette situation, ne vous inquiétez surtout pas, sewema vous montre comment aller à la recherche de financement pour votre entreprise avec un bon pitch afin d’atteindre les bons investisseurs.

Le manque constant d’argent

Pour toute entreprise naissante qui aspire à la croissance, l’argent est le nerf de ses luttes. Phil Knight n’était pas riche, mais il avait la foi et l’envie de réussir. A ses débuts, l’argent lui a donc causé d’énormes soucis. Il n’a cessé de courir après le moindre dollar tout au long des premières années d’existence de son groupe. «L’été 1970 était pour moi celui des liquidités. Lors de cette période, j’ai passé l’essentiel de mon temps à penser aux liquidités que je n’avais pas et à regarder le ciel pour supplier qu’on m’en octroie» raconte-t-il. Aujourd’hui le patron de Nike a de quoi mettre son empire en paix même si la tâche n’était pas aussi aisée au début. Entre 1962 et 1975, le jeune patron a été abandonné à deux reprises par la banque qui lui assurait des lignes de crédit malgré le fait que son chiffre d’affaires soit passé de quelques milliers de dollars à près de 10 millions. «Monsieur Knight, vous devez ralentir, vous n’avez pas assez de capitaux propres pour ce genre de croissance», lui répondait déjà son banquier en 1965. Pour le challenger qu’est Phil Knight il lui fallait surpasser ces analyses de banquier.

« Tout le monde peut perdre un jeu mais peu en change le cours. »

La quête d’argent du jeune entrepreneur a failli lui coûter tout son rêve, car très vite Blue Ribbon est passé près de la faillite. A plusieurs reprises, il eut le choix entre ouvrir son capital à des actionnaires pour faire rentrer de l’argent et trouver d’autres solutions à son problème de liquidité. Toutefois, il avait peur de tout perdre en cas d’offre d’achat de part hostile et dépendre de milliers d’actionnaires. Sa vision en serait lésée a-t-il pensé.

NIKE : La force d’un Boss bien entouré !

Si vous avez une idée d’entreprise, elle ne peut vous mener au grand succès que si vous êtes bien entourés. Phil Knight est certes le Founder de Nike, mais l’histoire aurait été toute autre sans certains de ses alliés qui ont contribué à mener la marque au bout de sa destinée. Grâce à leur force et à leur sens du futur, ils ont pu réussir à bâtir un empire qui a marqué l’histoire. Le premier: Bill Bowerman, son coach dans l’Oregon, décrit comme «le plus célèbre entraîneur de course à pied d’Amérique» par Knight est surtout la première personne à croire, à s’investir et à investir dans sa folie.

A eux deux ils fondent Blue Ribbon avec 49% des parts pour l’entraîneur et 51% pour Knight. Mais l’engagement de Bowerman a dépassé le simple aspect associatif. Il avait même dépassé les limites du financier. Il était à tous les niveaux de croissance de la boîte, tant à l’innovation, qu’à la perfection des modèles ainsi qu’à l’analyse de l’expérience utilisateur. «Avait-il conscience du fait qu’il écrivait l’histoire en révolutionnant une industrie», se demande encore aujourd’hui Phil Knight. Certainement que Bowerman le savait et le sentait. C’était l’homme de vision qu’il fallait pour la folie de Knight. Pour lui ce fut une association parfaite. Si vous désirez avoir du succès lorsque vous êtes un jeune entrepreneur avec une idée à fort potentiel, il vous sera parfois nécessaire de trouver les bons associés. Apprenez donc comment chercher les bons associés utiles pour la croissance de votre entreprise

Deux autres personnes apparaissent encore incontournables au succès de Nike: son camarade de promotion, Jeff Johnson, et Bob Woodel un autre coureur de Bowerman devenu paraplégique. Les deux hommes deviennent vite des éléments essentiels au développement de l’entreprise. A plusieurs reprises, ils sacrifient tout pour Blue Ribbon allant jusqu’à déménager d’une côte américaine à l’autre en échangeant leur domicile.

Par ailleurs, il ne faudrait surtout pas oublier le soutien que le père de Phil (qui au début ne voyait pas vraiment la consistance de la ‘’folie’’) a apporté à la célèbre marque. Selon lui, son fils faisait « l’idiot avec cette histoire de chaussures». Aussi, il y eut aussi la femme de Knight et son avocat qui à la sortie de la ligne Nike en 1973 défendit le groupe contre les assauts judiciaires de ONITSUKA. Cet ancien partenaire de la marque avait en effet attaqué Blue Ribbon pour motif que ce dernier avait violé leur accord de partenariat.

De Blue Ribbon à Nike

Nike est née sur des restes de l’alliance Blue Ribbon-ONITSUKA. La firme japonaise commençait à rechercher de nouveaux partenaires pour mieux conquérir le marché américain. Phil KNIGHT comprit qu’il lui fallait plus qu’une simple marque de chaussures: Il lui fallait innover et produire ses propres chaussures. En 1971, après avoir trouvé un premier site de production au Mexique, qu’il délocalisera plus tard au Japon, il ne lui manquait plus qu’un logo et un nom.

La marque possède aujourd’hui un logo simple mais chargé de puissance et de motivation. Dans son livre, Phil Knight dévoile une vérité moins glamour. Le logo, qu’il appelait «le Swoosch», avait été créé par une jeune artiste pour 35 dollars avant même que le nom Nike ne vienne sur la table. Une vérité qui démontre comment on peut ériger de la bonne manière une chose simple en une force. Le nom Nike est assimilé à Niké, déesse de la mythologie grecque symbolisant la victoire. Concernant le nom même, Knight parle d’un rêve, celui de Johnson dont Woodell lui fit part le jour même où ils devraient envoyer un nom à leur usine du mexique pour commencer la production: «Il dit qu’il a sursauté dans son lit au milieu de la nuit et qu’il avait un nom devant les yeux. -Quel nom, demande l’entrepreneur? – Nike… Je ne sais pas réellement ce qui m’a amené à prendre cette décision. La chance? L’instinct? Un quelconque esprit en moi ». Et Nike fut choisit comme nom de la marque.

Avec un marketing orienté vers le sponsoring, Nike acquiert rapidement une notoriété et les ventes explosèrent. La logique est simple: la marque proposait ces produits aux athlètes/sportifs avec un probable potentiel, en espérant que ces derniers les portent et qu’ils gagnent avec. Très vite Nike va bien miser sur les meilleurs et deviendra rapidement une marque virale dont les produits expriment des valeurs qui vont au delà du sport, des valeurs qui poussent au dépassement de soi pour engranger des victoires. Enfin Phil Knight a trouvé une identité à sa marque. Pour réussir votre business vous devez apprendre à orienter votre marketing de la plus optimisée des manières. ( découvrez les fondamentaux du marketing ici et les bases du marketing mix par ici)

« L’âge n’est juste qu’un nombre.Serena est le #1 »

Anecdotes

« Phil Knight, lorsqu’il devait commencer sa relation d’affaire avec son partenaire japonais, par exemple confia qu’ au cours de leur première rencontre, alors que le représentant d’Onitsuka lui demande pour quelle société il travaillait, il s’en était inventé une sur le champs. En pensant aux murs de sa chambre couverts de rubans bleus gagnés lors de compétitions de course à pied, il la prénomme «Blue Ribbon Sports de Portland, Oregon!». Un coup de bluff pour arriver à un coup de maître. »

« Phil Knight, lorsqu’il devait commencer sa relation d’affaire avec son partenaire japonais, par exemple confia qu’ au cours de leur première rencontre, alors que le représentant d’Onitsuka lui demande pour quelle société il travaillait, il s’en était inventé une sur le champs. En pensant aux murs de sa chambre couverts de rubans bleus gagnés lors de compétitions de course à pied, il la prénomme «Blue Ribbon Sports de Portland, Oregon!». Un coup de bluff pour arriver à un coup de maître. »

 

Finalement, en 1980, afin de régler un problème de taxes d’importations non payées, l’entrée en Bourse finit par être la seule solution viable pour la marque. Le 2 décembre, le groupe entre en Bourse au prix de 22 dollars l’action! Après deux décennies à courir après le moindre centime, du jour au lendemain, Phil Knight se retrouve à la tête d’un patrimoine évalué à 178 millions de dollars à son entrée en bourse.

Si vous êtes en phase d’idée, vous avez envie de changer les habitudes et de créer une révolution dans votre industrie, votre secteur d’activité, il n’est pas tard pour le faire. Vous avez encore la possibilité d’apprendre, de vous former et d’être au pas. La philosophie de Nike vous invite au ‘’dépassement de soi’’. Alors, si Vous avez des choses à apprendre, apprenez les maintenant! Retrouvez sur sewema des cours complets gratuits qui vont vous aider à créer le changement dont vous rêvez. Vous avez envie de créer une une entreprise, nous avons envie de vous aider à y parvenir. Rejoignez-nous!

Inspiré de L’Art de la Victoire, Phil Knight, Ed. Hugo Publishing, 448 p.

Modeste Alima Publier le 19 septembre 2018

Laissez un commentaire

Continuez à lire

Encore plus d'articles de Blog

Sewema Blog

Tu te demandes que faire après ton baccalauréat ? Voici quelques métiers et formations qui vont sans doute t'intéres . . .

Sewema Blog

Cette semaine, nous allons à la découverte d'un métier du digital qui consiste à jouer avec les mots : celui du réd . . .

Sewema Blog

On parle beaucoup du Community Management, mais savez-vous véritablement en quoi consiste ce métier qui intéresse tan . . .

Sewema Blog

points pour cerner tous les contours d'une des professions les plus en vus en 2020 : le c

Sewema Blog

En ce début de vacances, nous entamons une série focus sur les métiers du web les plus recherchés en 2020. Suivez-no . . .

Sewema Blog

Retrouvez dans ce petit guide des conseils pratiques et des astuces pour gérer convenablement vos ressources financièr . . .

Sewema Blog

Cette semaine, on découvre ensemble l'un des plus grands secrets de réussite en développement personnel et en affaire . . .

Sewema Blog

Maman télétravailleuse, cet article est spécialement concocté pour vous ! Si vous avez des difficultés à gérer vo . . .

Sewema Blog

Vous désirez être un as du télétravail ? Bonne nouvelle : au travers des 7 secrets et des témoignages recueillis ic . . .

Sewema Blog

Relevez les défis du télétravail en vous servant d'outils logiciels et d'applications ! Qu'il s'agisse de travail col . . .